espace
Titre Nozamis les chats
Accueil > Santé du chat

Santé du chat




La santé de leur compagnon félin est un sujet de préoccupation pour de nombreux propriétaires ; on constate toutefois que le niveau de médicalisation des chats domestiques reste moins élevé que celui des chiens, le taux de chats vaccinés étant notamment plus faible.
Globalement, les chats sont probablement plus robustes que les chiens face aux maladies mais, comme pour nos amis canins, les problèmes de santé potentiels sont extrêmement variés et concernent toutes les disciplines médicales : maladies contagieuses, dermatologie, ophtalmologie, gastro-entérologie, cancérologie, cardiologie, etc. Les chats sont en revanche plus souvent sujets que les chiens à certains accidents ou actes de malveillance, en raison de leur mode de vie "itinérant" : accidents de la voie publique, empoisonnements, blessures par arme à feu, etc.

La santé de votre chat

Les problèmes de santé les plus fréquemment rencontrés peuvent varier selon l'âge, le sexe, etc. : ainsi, les chatons, sont plus sensibles aux infections telles que le coryza ou le typhus (panleucopénie féline) que des chats adultes, ils sont également plus souvent victimes d'accidents domestiques (ingestion de corps étrangers, électrocution, etc.) ; le chat âgé peut redevenir plus sensible aux infections et souffrira plus fréquemment de maladies dégénératives chroniques (insuffisance rénale chronique, hyperthyroïdie, etc.) ; la fréquence de certaines maladies (FIV, FelV) est plus élevée chez les chats adultes non castrés, en particulier les mâles, en raison de leur mode de vie et des modes de contamination ; les mâles entiers sont également plus souvent victimes d'accidents de la voie publique, lors de leurs divagations, de plaies et d'abcès, consécutifs à des bagarres, etc.

Garder son chat en bonne santé consiste à détecter les problèmes et à intervenir pour les traiter, mais fait aussi la part belle à la prévention.

Cette dernière revêt de multiples facettes :

  • prévention contre les parasites internes et externes (et par là même, contre les maladies que certains parasites peuvent transmettre) ;
  • prévention contre des maladies infectieuses, grâce à la vaccination, mais aussi par des mesures sanitaires (en particulier éviter les contacts entraînant un risque élevé de contamination) ;
  • mesures et soins préventifs pour les chats prédisposés à certaines affections (problèmes oculaires, otites, asthme félin...) ;
  • mesures préventives des accidents et traumatismes domestiques (chute des étages, intoxications, etc.)

Beaucoup des mesures de prévention peuvent et devraient être réalisées par le propriétaire. L'intervention du vétérinaire est toutefois obligatoire pour la vaccination et l'aide de ce professionnel de la santé animale sera également précieuse pour ces conseils (alimentation, vermifugation, etc.) mais aussi grâce à des interventions de dépistage précoce lors de la visite d'adoption ou de bilans de santé régulier.
La prise en charge des problèmes de santé relève avant tout du vétérinaire, que ce soit pour le diagnostic, le traitement et le suivi à long terme s'il s'agit d'une affection chronique. Toutefois, le propriétaire a également un rôle primordial pour repérer les signes inhabituels ou anormaux qui peuvent justifier une visite chez le vétérinaire et permettre un traitement, si possible précoce ; il sera également très souvent mis à contribution pour la mise en oeuvre des traitements.



[143] en 0.28 s.
Retour haut de page