espace
Titre Nozamis les chats
Accueil > Santé du chat > Ophtalmologie du chat > Les motifs de consultation en ophtalmologie féline

Quand est il conseillé de consulter ?



L'observation attentive des yeux de son chat permet parfois de constater un aspect inhabituel ou des modifications de l'un ou des deux yeux. Ces anomalies peuvent être bénignes, mais peuvent aussi être un signe clinique d'une affection sérieuse. De plus, la gravité du problème n'est pas toujours proportionnelle à l'importance des signes observés, en particulier en début d'évolution où des modifications discrètes peuvent en effet révéler une affection grave. Ainsi, le glaucome (qui peut conduire à la cécité si il n'est pas traité précocement) peut se manifester au début par un larmoiement et des frottements de l'œil.

Les lésions oculaires peuvent être la manifestation d'une affection purement oculaire (ulcère de la cornée, infection oculaire, corps étranger, tumeur oculaire primitive, etc.) mais aussi de maladies générales ayant notamment des répercussions oculaires (certaines affections nerveuses, tumeur métastasique, coryza, etc.).

Par précaution, il est donc souvent préférable de prendre conseil auprès de son vétérinaire ou d'amener l'animal à la consultation, si :

  • des modifications marquées d'un ou des yeux sont observées, ou des modifications mineures qui ne rétrocèdent pas spontanément rapidement ou s'aggravent sont constatées ;
  • le chat présente un comportement pouvant révéler une douleur oculaire (par exemple, il se frotte l'œil de manière insistante) ;
  • le chat présente d'autres symptômes que les signes oculaires (par exemple, signes respiratoires, altération de l'état général...).

Glossaire, les termes pour cette page :



[196] en 0.55 s.
Retour haut de page