espace
Titre Nozamis les chats

La trombiculose (aoûtats)



Diagnostic de la trombiculose

Les propriétaires observent parfois les aoûtats, mais sans être toujours en mesure de les identifier. De plus, il n'est pas rare que les parasites aient été éliminés par le grattage et que seules les lésions secondaires soient présentes.
Face à un chat souffrant d'un prurit persistant en dépit de traitements antiparasitaires externes bien menés, il est souhaitable de consulter son vétérinaire sans attendre le développement de lésions secondaires : si les aoûtats sont à l'origine des troubles, le praticien pourra facilement établir un diagnostic de certitude si les parasites sont toujours présents (mise en évidence par l'observation directe, à la loupe) ou avoir une forte suspicion en fonction du contexte (période à risque, environnement fréquenté par le chat) et des signes cliniques (prurit, localisation des lésions, mode de développement,...). Il pourra alors prescrire les traitements les plus efficaces pour traiter cette parasitose et donner les conseils adaptés pour limiter le risque d'infestations récurrentes.



[186] en 0.16 s.
Retour haut de page